17/06/2013

Le marché de l’occasion en plein boom

 

Crise oblige, les consommateurs Français se tournent vers des sources alternatives au marché automobile pour se déplacer. Le marché de l’occasion profite donc de la baisse des immatriculations. Une voiture d’occasion, c’est se déplacer pour un prix largement dérisoire par rapport au neuf, d’autant que la durée de vie de certains modèles ou certaines marques n’est plus à prouver. Il y a actuellement deux voies possibles pour l’acheteur ou le vendeur d’occasion. La première est de rentrer dans un circuit de concessionnaire, du style Renault Occasion par exemple. Si vous êtes acheteur et que vous avez peur d’acheter d’occasion, c’est la solution car la voiture serra révisée par des professionnels. En revanche, si vous êtes vendeur, vous n’êtes pas forcément sure de tirer le meilleur prix de la vente car vous aurez en face de vous un professionnel avec un œil averti qui fera en sorte de faire baisser le prix.

Le second moyen est bien sûr la fameuse vente de particulier à particulier. Là, si les bonnes affaires sont nombreuses, il convient de prudence conserver en respectant plusieurs règles : vérifier le dernier certificat de contrôle technique du véhicule, obtenir sa cote auto gratuite sur un site spécialisé, et vérifier la carte grise auprès de l’administration sont les règles de base pour repérer 90% des arnaques. Au pire, vous pouvez demander de faire repasser le contrôle technique (à vos frais) chez le garagiste de votre choix. Lui saura repérer les éventuels problèmes que seul un œil expert remarque.

Les commentaires sont fermés.