15/02/2013

L’air du métro au moins deux fois plus pollué...

 ... que celui du périph’ parisien !

Alors que la Mairie de Paris cherche désespérément de bannir la voiture du centre-ville, abaisser la vitesse sur le périphérique et enjoindre les habitants à prendre les transports en commun, soit disant pour lutter contre la pollution et prévenir les dangers respiratoires que celle-ci entraîne, voilà une annonce qui espérons-le va faire du bruit. En effet, une étude récente réalisée par la RATP sur les trois grosses stations que sont Châtelet, Auber et Franklin-Roosevelt, ont indiqué des niveaux de pollution de l’air deux à quatre fois supérieurs au périphérique parisien, pourtant jugé secteur le plus pollué du coin. La faute aux particules fines émises lorsque les métros freinent. Le frottement des roues contre le métal des rails libère dans l’air des microparticules de métal, très dangereuses pour l’organisme. L’OMS considère qu’être exposé 35 jours par an à ce niveau de pollution réduit fortement l’espérance de vie. J’espère que cela rabattra le caquet de certains…

Au moins, dans ma cambrousse, je respire de l’air sain et je roule à 90km/h sans qu’aucun élu ne vienne me casser les pieds.

Les commentaires sont fermés.